Crash Bandicoot : tout sur le jeu de ps1

Développé par Naughty Dog et publié par Sony Computer Entertainment, Crash Bandicoot fait partie des jeux vidéo de plates-formes. Sorti en 1996 sur PlayStation, il constitue la première franchise de la série Crash Bandicoot.

Description du jeu Crash Bandicoot

Crash Bandicoot est un jeu de plates-formes de ps1 présentant l’animal anthropomorphe orange et totalement déjanté Crash Bandicoot, la figure historique conçue par le Docteur Neo Cortex et le Docteur Nitrus Brio du jeu, qui constituent les deux principaux ennemis de l’aventure. En fait, ces deux personnages rêvent de dominer le monde en mettant au point le Rayon Evolvo et le Cortex-Vortex, qui sert à modifier certaines espèces animales en d’intelligentes machines de guerre.

Crash a pour mission d’arrêter ses deux créatures, d’éliminer les pollutions qu’elles ont engendrées et de venir au secours à sa petite amie, Tawna, une femelle bandicoot retenue prisonnière par le savant insensé. Pour cela, il doit passer 32 niveaux dispersés en trois îles de l’archipel Wumpa et affronter les adversaires en tournant sur place tout en captant les diamants de chaque tableau. La route est longue et bourrée de pièges et d’ennemis. Mais dans sa mission, Crash est assisté par Aku Aku, un masque sorcier qui le conseille et le défend du mal.

ps1-Crash_Bandicoot

Crash Bandicoot reflète plutôt des points positifs. Au niveau graphisme, le jeu représente un style visuel unique, malgré certains manques de la technologie de pointe. Le jeu a eu plus de succès dans sa série en ayant pu conquérir le cœur d’une génération entière de joueurs. Un opus très réussi à tous les niveaux.

Le déroulement du jeu

Tout se déroule dans la jungle tropicale. Le héros éponyme doit parcourir les trois îles de l’archipel imaginaire des îles Wumpa, au sud-est de l’Australie. Telles sont l’île de N. Sanity qui est accueillante et où se situent une tribu d’indigènes ; l’île tropical de Wumpa, la plus grande zone de l’archipel ainsi que et l’île Cortex, un ancien territoire des antagonistes du jeu. Le joueur se sert d’une carte de l’île pour se repérer à chaque niveau à traverser.

Au début, tout s’annonce plus facile pour permettre aux joueurs de se mettre dans le bain de l’aventure, tout en initiant à maîtriser Crash. Les étapes sont un peu courtes mais ornés de graphismes extraordinaires, agréables à franchir. Mais la difficulté et les obstacles augmentent au fur et à mesure qu’on progresse, ce qui permet au joueur. Les rudes épreuves apparaissent petit à petit. Crash Bandicoot présente un gameplay apparemment classique, mais très varié. La difficulté progressive permet au joueur d’apprendre en douceur à la manipulation du Bandicoot.

Parmi les étapes à franchir, Crash doit faire face à d’autres antagonistes si l’on ne parle que de Papu Papu, le dirigeant de la tribu indigène de l’île de N. Sanity. Il existe aussi les sbires de Cortex transformés par le Rayon-Evolvo, tels que Ripper Roo, un kangourou, ou encore Koala Kong, un koala.

Crash Bandicoot présente également des zones bonus via lesquelles le joueur pourra décrocher des clés pour aborder des niveaux cachés doit briser un maximum de caisses contenant des fruits Wumpa et des objets spéciaux, comme des clefs permettant d’accéder.

A jouer pendant le lancement de la BA de ce film.